vendredi 14 juillet 2017

Piscines : une déferlante de rénovations

Les collectivités locales semblent se passionner pour les centres aquatiques. Les annonces d’inauguration, de plans de rénovation et de chantiers fusent des quatre coins du pays. Cette nouvelle effervescence trouve en partie son explication dans l’ancienneté du parc français.
L’Hexagone compte plus de 4 100 piscines. Malgré le manque de statistiques précises, « on estime qu’entre 60 et 70 % d’entre elles ne respectent pas la réglementation », remarque Paul Gérard Server, président de la commission piscines publiques de la Fedairsport (1). Ces équipements vétustes pèsent dans les budgets communaux : ils requièrent une maintenance lourde et engloutissent des calories. « En moyenne, une piscine représente entre 20 et 30 % des consommations énergétiques du parc immobilier d’une commune », indique Matthieu Kirchhoffer, expert en traitement de l’eau chargé des centres aquatiques franciliens chez Engie Cofely. Outre qu’ils représentent des gouffres financiers, ces ouvrages anciens se révèlent démodés. Jusqu’aux années 1980, l’apprentissage de la nage constituait la priorité de l’Etat. De nombreux sites se réduisent donc à un bassin de 25 m, pourvu de quatre ou cinq lignes d’eau. Or, les attentes des usagers ont changé : ils réclament des installations destinées à la détente et au divertissement.

Lire la suite...

éditions Chistera

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Journaliste spécialisé dans l'actualité sportive, j'ai collaboré, entre autres, à So Foot, Libération, Radio France Internationale. Aujourd'hui, je suis particulièrement les politiques sportives au plan national et dans les collectivités locales pour Localtis.